Vous souhaitez gagner en visibilité sur le numéro un des moteurs de recherche ? Vous voulez que les internautes trouvent rapidement votre site web ? Il vous faut donc être en première page de Google. Découvrez comment apparaître en tête de liste des résultats web (SERP)…

Est-ce réaliste de viser le top des recherches Google ?

Avant de partir bille en tête vers la conquête de la position 0, il vous faut vous demander si le jeu en vaut bien la chandelle. Autrement dit, est-ce un but pertinent et atteignable pour votre site web ou votre blog professionnel ? Vous répondrez sûrement que viser la lune ne vous fait pas peur, mais là n’est pas le nœud du problème…

Formation formateur

Faut-il nécessairement être dans les résultats de Google ?

Apparaître en première page de Google n’est pas nécessairement la stratégie la plus opportune pour tous les business. Votre site internet peut remplir son rôle sans être dans le top des résultats des moteurs de recherche. Ne pas être dans le top des SERP de Google ne signifie pas que votre site n’existe pas sur le net. Il peut être parfaitement indexé sans être bien référencé.

Tout dépend de la vocation que vous avez attribuée à votre site. En effet, vous pouvez disposer d’un site internet pour informer, appuyer et seconder vos réseaux sociaux. Ou bien, il peut être à destination de personnes consultant un autre site ou de clients spécifiques.

Toutefois, se faire connaître dans le monde digitalisé suppose le plus souvent d’être bien visible sur le web. La majorité des internautes réalisent une recherche pour trouver un site. 92 % des recherches web se font sur Google. Aussi, la présence de votre site dans les pages de résultats de la société de Mountain View représente l’une des façons les plus pertinentes de faire connaître votre offre et votre entreprise. Et si vous êtes arrivé sur cet article, c’est sans doute que vous en percevez l’impérieuse nécessité.

Il y a deux niveaux dans la visibilité d’un site sur Google. En premier lieu, il faut qu’il soit indexé par le moteur de recherche. Cela permet d’être présent dans les pages de résultats.

Pour vérifier l’indexation d’un site, vous pouvez taper « site:votrenomdedomaine.fr » dans le champ de recherche. Un site indexé apparaîtra dans les résultats. Si ce n’est pas le cas, il ne vous reste plus qu’à le soumettre à Google.

En second lieu, le référencement Google exige que vos contenus soient jugés comme pertinents par le moteur de recherche pour squatter les premières marches du podium. Un site bien construit et bien écrit avec des pages travaillées autour d’un mot-clé apparaîtra dans les SERP.

Mais pour qu’il atteigne le sommet de la première page de Google, il est nécessaire de développer une stratégie plus précise.

Séduire Google et atteindre la pole position

Apparaître en haut de la page de résultats du moteur de recherche suppose que vous lui indiquiez, de diverses manières, que votre contenu est pertinent pour tel et tel mot-clé.

Si vos pages apparaissent dans les résultats de Google des pages 20 à 100, votre stratégie ne sert pas à grand-chose. Personne ne consulte ces résultats ; donc personne ne visitera votre site web. Une bonne stratégie doit chercher à placer des mots-clés idéalement en première page, voire dans la suivante.

Selon une étude de Backlinko datée de 2019, le taux de clics selon la position d’une page dans les résultats de recherche Google est le suivant :

  • 32 % pour la 1e position ;
  • 25 % pour la 2e position ;
  • 19 % pour la 3e position ;
  • 14 % pour la 4e position ;
  • 10 % pour la 5e position ;
  • 6 % pour la 6e position ;
  • 4 % pour la 7e position ;
  • 3 % de la 8e à la 10e position.

Si vous êtes dans les abysses des SERP, il faudra des changements, des investissements et du temps pour avoir un minimum de résultats. Donc, il est essentiel de partir du bon pied.

Votre site internet peut-il atteindre la première page de Google ?

Il n’est pas forcément très simple d’apparaître en tête des SERP, mais avec du travail, une bonne stratégie et un délai adéquat, tout site web peut s’y positionner naturellement.

Mais si vous cherchez à aller plus vite, il vous reste les annonces publicitaires de Google Ads qui vous positionneront instantanément dans le haut de ses pages pour toute la durée de votre campagne. C’est ce que l’on appelle le SEA pour Search Engine Advertising ou référencement payant.

Il faut alors débloquer un budget adapté qui vous fera faire le grand saut jusqu’au sommet de la première page de Google. C’est une stratégie de court terme, parfaite pour lancer un site web ou accompagner un événement, mais qui est bien trop coûteuse à long terme.

Ce peut aussi être un coup d’épée dans l’eau, si vous vous lancez sans accompagnement d’un professionnel certifié. Il n’est pas si simple de comprendre toutes les implications des très nombreux paramètres des annonces. L’apparente facilité de l’interface est trompeuse. Un bon professionnel vous offrira plus certainement un retour sur investissement (ROI) convaincant.

Il est préférable d’associer ce SEA à un travail en profondeur de référencement naturel (SEO pour Search Engine Optimization) qui vous assurera des résultats pour de nombreuses années à un coût bien plus acceptable.

Quels sont les critères pour être bien référencé ?

Vaste débat ! Régulièrement, les principaux experts SEO de la planète proposent leur liste de critères et débattent de ceux qui leur semblent les plus capitaux de tous. Globalement, il en ressort qu’ils tiennent à trois aspects :

  1. La popularité : liens entrants de qualité… ;
  2. Le contenu du site : mot-clé, balises hn, méta description, alt, url, maillage interne… ;
  3. La technique : https, responsive, vitesse de chargement, robots.txt, sitemap…

L’optimisation de ces différents aspects de votre site internet permet de progressivement faire grimper vos différentes pages vers le haut des résultats Google.

Quels sont les facteurs pénalisant votre SEO ?

Avant d’en venir directement à la façon de procéder pour améliorer le référencement d’un site web, il faut s’attarder sur les éléments bloquants. En effet, rien ne sert d’entreprendre moult changements et initiatives diverses pour booster votre SEO, si vous restez pénalisé par certains aspects. Car Google déteste un certain nombre de points.

Réparer ces différents éléments vous fera certainement gagner quelques places, voire bien plus. Voici les erreurs les plus communes :

  • Matraquage de mots-clés (keyword stuffing) ou, à l’inverse, absence d’optimisation ;
  • Duplicata du contenu, des balises titles et meta-descriptions ;
  • Hiérarchisation des pages abracadabrantesques ;
  • Liens entrants de piètre qualité (liens toxiques) ;
  • Lenteur du chargement des pages ;
  • Images et autres médias volumineux ;
  • Liens cassés (erreurs 404) ;
  • Absence de certification https.

De nombreux outils en ligne peuvent vous aider à identifier ces erreurs. Sinon, vous pouvez déjà passer en revue point par point les principaux éléments listés ici. C’est une tâche qui peut s’avérer très complexe, si votre site internet dispose de très nombreuses pages.

10 axes pour atteindre la première page de Google

En jouant sur les différents critères tant aimés de Google, voici 10 pistes pour faire avancer progressivement vos pages vers la position zéro.

1/ Cibler les bons mots-clés

Pour être efficace, votre stratégie doit viser la première page de Google, pas la 10e, car aucun internaute ne va jusque-là. Dès lors, choisissez vos clés-clés de façon à pouvoir atteindre le top du classement assez rapidement.

Il vous faut donc privilégier des mots-clés avec un volume de recherche et un niveau de concurrence adapté aux performances de votre site web. Par exemple, même si votre cœur de métier c’est le webmarketing, ce mot-clé sera bien trop difficile à positionner dans un délai raisonnable pour la majorité des sites. Commencez par travailler des expressions de longue de traîne qui sont aussi vectrices de trafic plus qualifié.

2/ Améliorer l’optimisation de vos pages pour vos mots-clés

Une fois que chaque page est associée à un mot-clé, il est indispensable de veiller à une « optimisation on-page » idéale à chaque fois. Aussi, il est très utile d’établir une liste de critères à vous donner en fonction des recommandations les plus communes en la matière :

  • Title de la page de moins de 500 pixels ;
  • Méta description de moins de 930 pixels ;
  • Balises H1, H2, voire au-delà ;
  • Longueur minimale du contenu ;
  • Liens internes et externes avec ancres variées ;
  • Images optimisées avec balise alt ;
  • Des mots en gras ;

3/ Allonger le contenu des pages de votre site web

Tant qu’il s’agit de contenu qualitatif, les pages de votre site internet peuvent être développées autant que possible. Notez-y toutes les informations intéressantes nécessaires à enrichir le contenu en utilisant à bon escient le mot-clé et en travaillant votre champ sémantique. Montrez quelles sont les pages les plus importantes de votre site en étayant davantage encore leur texte.

4/ Trouver de nouveaux liens entrants de qualité

Un point majeur pour booster l’autorité d’un site et donc son positionnement sur la première page de Google est le netlinking. En ayant des liens de qualité qui pointent vers votre site, vous montrez à Google que ce que vous écrivez compte, que votre expertise sert de référence et que des acteurs de votre domaine vous font confiance. Plus les sites qui ont des backlinks pointant vers votre site sont réputés, meilleur est votre classement.

5/ Bloguer régulièrement

Dans le cadre d’une stratégie de content marketing, tenir un blog professionnel a de nombreux avantages, en particulier au niveau de l’optimisation du référencement naturel. Cela permet de créer de nombreuses pages, de travailler davantage de mots-clés, d’obtenir naturellement des backlinks (linkbaiting)… Le moteur de recherche voit que votre site web est actif et dynamique, ce qui le valorise dans les SERP. C’est l’un des moyens les plus efficaces pour être en première page gratuitement, à condition de maîtriser la rédaction web SEO.

6/ Améliorer l’expérience utilisateur (UX)

Si les visiteurs de votre site internet s’y plaisent, Google va le remarquer et le mettre en avant. Une expérience utilisateur agréable conduit les internautes à cliquer sur plus de liens internes et à visiter plus de pages. Une navigation intuitive, une organisation des pages bien pensée, un design qualitatif… sont des aspects impactant directement le SEO. Le géant californien va voir le nombre de pages visitées, leur taux de rebond, la durée d’une session… Tous ces indicateurs (que vous pouvez manager sur Analytics) vont vous aider à grimper sur la première place du podium.

7/ Disposer d’une page Google My Business

Dès lors que cela se justifie, créez gratuitement votre profil Google MyBusiness. En optimisant sa conception, vous allez pouvoir vous distinguer dans les résultats de Google Search et Maps. Si vous êtes une entreprise, c’est un must have, d’autant plus si vous obtenez de nombreux avis clients.

8/ Accélérer la vitesse de téléchargement des pages

Même lorsqu’elle est correcte, la vitesse de chargement d’un site est une optimisation importante à réaliser pour vous hisser en première page de Google. Plus le délai est court sur tout type d’appareil (ordinateur, tablette, mobile), meilleure est votre position dans les SERP et meilleur est votre trafic de visiteurs. Pour trouver les améliorations à faire, l’entreprise de la Silicon Valley a mis en place un outil en ligne gratuit.

9/ Adopter le guest blogging

En rédigeant des articles pour d’autres sites, vous allez montrer à Google votre expertise, booster vos liens entrants et diriger un nouveau trafic vers vos pages. Cherchez dans votre entourage professionnel ceux qui disposent d’un blog ou des confrères ayant des cibles ou des marchés quelque peu différents des vôtres. Proposez-leur de vous occuper d’un article en prenant le soin de trouver un sujet qui vous rassemble.

10/ Améliorer la rédaction des URL

Pour le meilleur référencement de votre site web, vos url doivent être bien rédigées. Il y a bien des écoles en la matière. Toutes s’accordent le plus souvent sur l’intérêt d’intégrer le mot-clé et d’éviter les mots vides (de, par, ou…). Une majorité plaide aussi pour l’ajout de mots importants liés au sujet. Il vaut mieux éviter les URL chiffrées ou codées peu explicites. Si vous modifiez vos url, n’oubliez pas de mettre des redirections.

Partir en quête du sommet des SERP de Google est un long chemin semé d’embûches. Toutefois, il est payant pour ceux qui savent ne rien lâcher et persévérer. D’autant que le SEO est un cercle vertueux :

Amélioration du SEO → Meilleur positionnement dans Google → Plus de trafic → Amélioration des critères de référencement (backlinks, autorité, UX…) → Amélioration du SEO

Alors, vous en êtes où de ce Saint Graal ?